Entretien des vêtements - MooM

COMMENT BIEN ENTRETENIR SES VÊTEMENTS ?

4 minutes

Quand il s’agit de nos vêtements, on est de plus en plus conscient de l’impact environnemental des matières premières et de la production. Mais une fois passé la ligne de caisse, c’est à nous de les utiliser et de les entretenir correctement pour qu’ils soient le plus durables possible. Petit tour d’horizon des conseils pour limiter les impacts écologiques, sociaux et économiques de nos vêtements une fois dans notre dressing ! 

1/ On ne lave pas les vêtements après chaque utilisation

Du moins, pas tous. Evidemment, les sous-vêtements et ce t-shirt avec lequel vous êtes allés au cours de zumba auront bien mérité leur passage en machine ! Mais on peut facilement porter un jean 5 fois avant de devoir le laver. De même, les pulls et vêtements portés en seconde couche peuvent bénéficier de lavages espacés. Surtout ceux en matières naturelles comme la laine et le coton qui gardent moins les odeurs. Pour les pièces près du corps comme les t-shirts ou les robes, si on n’a pas transpiré, deux utilisations avant un lavage sont possibles.

Avantages : On fait des économies de lessive, d’eau et d’électricité et notre porte-monnaie nous dit merci. En prime, on réduit notre empreinte environnementale, et espacer les lavages permet de moins abîmer les vêtements ! 

2/ On adapte le type de lavage aux vêtements

Et on évite au maximum le sèche-linge qui abîme les fibres ! On commence par régler la température de sa machine : 30°C ou 40°C sont en général bien suffisants pour la plupart des lavages du quotidien. On réserve les températures plus chaudes au linge de maison. Autre petite astuce,  retourner son jean dans la machine à laver permet de moins abîmer les fibres et la couleur !

Attention aux textiles délicats comme le cachemire et la soie qui eux, doivent être plutôt lavés à froid, même si l’idéal est de les laver à la main pour éviter au maximum de les abîmer. Pour les pièces hauts de gamme comme les costumes, les robes de cérémonie ou les manteaux, faire appel aux services d’un pressing est souvent la meilleure solution. 

Avantages : Suivre ces consignes, c’est s’assurer de garder les vêtements en parfait état le plus longtemps possible, c’est donc économique et écologique !

3/ On dit au revoir à notre lessive de grande distribution

Et on se tourne vers une alternative plus écologique. En effet, les détergents sont des produits très polluants et leur production et utilisation a un impact environnemental très significatif, notamment sur l’eau. On vous met ci-dessous une liste non exhaustive des possibilités :

  • Un mélange de savon de Marseille, du bicarbonate de soude et de cristaux de soude, et hop, on obtient une lessive maison.
  • Les noix de lavage, on place 4-6 coquilles dans une petite poche en tissu et la saponine naturellement présente sur la coque fait le travail. On peut réutiliser les noix pour 2-3 machines. Testé et approuvé par la MooM Team !
  • Les cendres de bois, pour les tâches légères.  En plus, c’est très facile à trouver si on a une cheminée.
  • Le lierre, en le plaçant dans une casserole d’eau bouillante puis en laissant macérer à température ambiante pendant 24h, on obtient facilement sa lessive.

Et à la place de l’adoucissant, on peut utiliser du vinaigre blanc. En plus d’adoucir, il aide à préserver les couleurs et prévient les dépôts de calcaire dans la machine. Promis, en s’évaporant, il ne laisse aucune odeur sur le linge. Que du positif !

Avantages : Toutes ces solutions sont bien évidemment bien meilleures pour l’environnement que les lessives classiques mais elles ont également l’avantage d’être très économiques. Par exemple, les noix de lavage se trouvent pour environ 10 euros le kilo, et avec 1kg, on peut faire environ 200 lavages ! On vous laisse faire le calcul.

4/ On fait attention aux micro-plastiques

Quand on lave nos vêtements synthétiques, des centaines de milliers de microfibres plastiques partent avec l’évacuation et finissent malheureusement dans les océans, devenant une cause importante de pollution et se retrouvant même dans nos assiettes après avoir été avalé par des poissons.   

Heureusement, des solutions existent pour diminuer d’au moins 80% le nombre de microfibres à la sortie de la machine à laver :

  • On peut acheter un filtre à micro-plastiques à placer directement au niveau de l’évacuation de la machine à laver.
  • Il existe des “balles à linge” comme la Cora Ball, à placer simplement dans le tambour de sa machine pendant le lavage pour qu’elle capte les micro-plastiques. 
  • On peut placer ses vêtements synthétiques dans un sac qui fera office de filtre, comme le Guppy Friend.

Et cerise sur le gâteau, d’ici 2025, toutes les machines neuves seront équipées d’un filtre à micro-plastiques en France !

Avantages : Ici, l’avantage est bien évidemment écologique, mais du coup, directement lié à notre santé. Parce qu’on est presque sûr que vous préférez manger vos sushis  sans les petites particules de votre top préféré !

Et si malheureusement c’est déjà trop tard pour vos vêtements et qu’ils sont trop abîmés, direction MooM pour leur trouver une (super) solution de seconde vie !

Entretenir ses vêtements - MooM

Envie de découvrir la seconde vie avec MooM ? Télécharge l’appli ! 👇

Nos derniers articles 🙌

Notre page Instagram 👇

Notre page Facebook 🌱

Télécharge la (super) appli MooM !

L'application MooM
Logo MooM

À PROPOS

  • Entreprise à mission
  • La MooM team
  • Entreprises
  • Particuliers
  • Partenaires
  • Presse
  • Annonces
  • Blog

ON SUIT LES RÈGLES

  • Mentions légales
  • Politique de confidentialité
  • CGU
  • CGV
  • FAQ
  • Cookies

NOUS SUIVRE

  • LinkedIn
  • Instagram
  • Facebook
  • Github
  • YouTube
%d blogueurs aiment cette page :