Cadeaux de Noël : à peine déballés, déjà revendus

La revente des cadeaux de seconde main se démocratise d'année en année.
3 minutes

16/01/2023, par Pauline Grancier

Les retours et échanges sont monnaie courante en période de fêtes depuis toujours. Avec l’avènement des plateformes de e-commerce, la revente des cadeaux de Noël est devenue une habitude de consommation.

Si il y a encore quelques années, peu de français se targuaient de revendre les présents offerts par famille et amis, ce n’est désormais plus un tabou.  En 2021, selon une source IPSOS, ils étaient près de 55% à avoir déjà revendu un cadeau de Noël sur un site de seconde main.

Cadeaux mal choisis, non nécessaires ou de mauvais goût, certains français anticipent aujourd’hui leur revente. Justine 20 ans explique : “Tous les ans, ma grand-mère m’offre un vêtement. Mais tous les ans, cette pièce ne me convient pas. Je sais déjà qu’elle finira sur Vinted. Avec la somme récoltée, j’irais m’offrir une pièce qui me correspond davantage.”

Alors, quand le Père Noël a du mal à décrypter votre liste de Noël, ce sont les plateformes dédiées qui se frottent les mains. Ainsi, le dimanche 26 décembre plus de 650 000 nouvelles annonces ont été postées en début d’après-midi, sur la plateforme Rakuten (anciennement PriceMinister). Soit près de 10% d’annonces supplémentaires par rapport à l’année passée. Une donnée qui confirme que le marché de la seconde main est une habitude de consommation décomplexée et pérenne. Une revente de cadeaux de Noël remarquée aussi sur la plateforme Ebay. Elle prévoyait trois millions d’annonces en ligne du 25 décembre au 3 janvier. Un boost non négligeable d’annonces en tout genre, qui nourrit le site sur un temps court. 

Conscience écologique VS pouvoir d’achat

Si la conscience écologique grandissante des français a un impact sur leurs habitudes de consommation, elle est aussi conditionnée par une baisse du pouvoir d’achat. Selon une étude de Rakuten en association avec Ipsos de 2022, 16 % des français choisissent cette alternative pour des raisons purement financières. Il souhaitent récupérer de l’argent avec la revente de ces cadeaux. Ces sommes sont parfois utilisées pendant la période des Soldes. Jules fait partie de ces consommateurs qui anticipent : “Aujourd’hui, dès le 26 décembre, les marques proposent sous différentes appellations des remises. Cette somme que je vais récupérer, même si elle sera amoindrie, je vais la réinjecter à ce moment-là, pendant les Soldes. Je ne serais pas perdant par rapport à son prix initial.” 

Podium et site dédié pour chaque secteur

Sur le podium des cadeaux de Noël revendus, se bousculent parfums, jeux vidéos, téléphones portables ou livres. Une manager d’une grande enseigne de parfumerie française confirme ce classement : “Les parfums font partie des bests chez nous. Soit, il s’agit du parfum préféré de la personne à qui est destiné le cadeau, et dans ce cas il n’y a pas de retour. Soit, c’est un cadeau de premier choix car purement symbolique. Beaucoup de mes clients m’expliquent parfois qu’ils n’ont reçu aucun ticket cadeau. La seule solution est donc la revente sur des sites comme Vinted. Le prix d’un parfum neuf chute parfois de plus de la moitié en matière de prix. La revente de cadeaux de Noël est de plus en plus marquée dans notre secteur.”

Pour se débarrasser de ces cadeaux malvenus, plusieurs plateformes dédiées font figure de mastodonte. Vestiaire Collective avec son ADN luxe, BackMarket en leader de l’high-tech ou Vinted pour la dimension textile et beauté.

Aujourd’hui les consommateurs n’ont aucune difficulté à savoir sur quelle plateforme ils en tireront le plus profit. Une cliente croisée dans les allées d’un grand magasin multimarque raconte : “J’ai reçu un sac de luxe à Noël qui ne me plait clairement pas. Je sais que je vais le revendre sur Vestiaire Collective car il est plutôt rare. Il est carrément possible que je le vende plus cher que son prix d’achat. Si je le mets en vente sur Vinted, les acheteuses vont négocier et le vouloir pour rien.”

L’émergence des plateformes de seconde main met en exergue un autre phénomène. Les consommateurs prennent conscience de la valeur de leurs biens. Ils n’ont pas besoin des commerces physiques pour le revendre. Et si l’année prochaine, vous n’avez pas envie de retrouver un cadeau offert sur une plateforme de seconde main, vous pouvez toujours opter pour la carte cadeau. Elle se revend elle aussi sur des sites dédiés à ce business. Preuve que peu importe le type de présent reçu, les sites de seconde main auront toujours la solution pour vous.

Pauline Grancier

Application MooM - Reagir ensemble
MooM

Télécharge l'application MooM !

MooM c'est aussi une (super) appli pour donner une seconde vie à tes produits !

Je télécharge MooM